Ce document propose quelques points clés/idées nécessaires pour débuter dans l’ouverture d’un service de réanimation aux familles et aux proches 24H/24.


Nous vous rappelons qu’en cas de difficultés ou simplement pour faciliter l’ouverture, vous pouvez contacter un service référent ouvert 24H/24 au sein de votre région, qui pourra relater son expérience et lever les dernières réticences.

Le comité de pilotage de la campagne OUVRIR reste également disponible pour toute information complémentaire

(mail :  ouvrir.2017@gmail.com).  



  •  Inscrire dans le livret d’accueil ou à l’entrée du service les conditions d’ouverture aux familles :

-        Préciser que le service est ouvert 24h/24, mais que les visites sont à adapter en fonction des soins,

-        Fixer le nombre de personnes autorisées à entrer dans la chambre en même temps (souvent pas plus que deux),

-        Préciser à qui les visites peuvent être autorisées (initialement famille proche, puis famille élargie avec second degré, enfants en bas âge, animaux).

  •   Avoir un SAS d’entrée des familles ou un accueil permettant de contrôler les entrées/sorties (notamment pour faire patienter la famille si le patient est en soins). Cet accueil peut être réalisé par une hôtesse d’accueil, une secrétaire, ou les aides soignants et IDE.
  •  Proposer un salon d’accueil permettant aux familles, en dehors de la chambre du patient : 

-        de se reposer : fauteuils, chaises,

-        de pouvoir manger : avec  point d’eau, bouilloire, micro-ondes, réfrigérateur,

-        ou de se divertir : télévision, radio.

  •  Proposer des fauteuils ou des couchettes si possible la nuit, dans des chambres de taille acceptable, même en chambre double.
  •  Accueillir les familles lors de la première arrivée pour leur expliquer les conditions de présence et les soins prodigués.
  •  Accepter la présence des familles pendant les soins simples, les visites médicales, s’ils le souhaitent.
  •  Faire participer la famille aux soins, notamment à la toilette, aux soins simples.

En cas de soins lourds, difficiles, ou patients sévères, proposer aux familles de patienter pendant les soins dans le salon ou à l’extérieur.

  •  Si possible, proposer pour les familles domiciliées à distance de l’hôpital une chambre où ils pourront se reposer transitoirement s’ils souhaitent rester la nuit.


Exemple de salon d’accueil