Madame, Monsieur,


La Réanimation est le service de l’Hôpital où sont hospitalisés les patients les plus graves, nécessitant des soins lourds et une surveillance constante. Cette discipline a fait d'énormes progrès au cours des dernières décennies et permet de sauver chaque année des milliers de personnes.

 

L’hospitalisation en Réanimation reste une expérience traumatisante pour le patient, comme pour ses proches. Elle est source d’angoisse et peut induire à la sortie des états de stress post-traumatiques équivalents aux soldats engagés sur un front.

 

Un moyen existe pour minimiser le traumatisme induit par cette hospitalisation : permettre au patient de recevoir des visites 24h/24, permettre aux familles de visiter leur proche 24h/24.

 

A ce jour, en France, seuls 40% des services de réanimation sont ouverts aux familles 24h/24 (enquête 2016).


Le projet "OUVRIR" est porté par la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF), la Société Française d'Anesthésie et de Réanimation (SFAR) et le Groupe Francophone de Réanimation et Urgences Pédiatriques (GFRUP) ; c’est à dire l’ensemble des sociétés savantes de réanimation en France.


Le projet "OUVRIR" a pour objectif d'ouvrir aux familles 24h/24 100% des réanimations françaises d'ici 1 an.


Le projet "OUVRIR" a besoin de vous. En effet, pour réussir cet ambitieux projet nous aimerions médiatiser notre action auprès du grand-public. Nous vous invitons au sein de nos services de Réanimation pour rencontrer chefs de service, personnels médicaux et paramédicaux ainsi que des patients et leurs proches.


En vous remerciant de l'attention que vous porterez à ce projet, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de nos sentiments les meilleurs.


Pourquoi « OUVRIR »


L’hospitalisation en Réanimation est une expérience souvent traumatisante tant pour le patient que pour ses proches, soudainement immergés dans un « autre monde », où ils manquent cruellement de repères. Ils oscillent entre peur et espoir mais aussi entre vulnérabilité extrême et volonté de contrôle, ils cherchent à donner un sens à ce nouvel environnement et à y trouver une place.

Les soignants (médicaux et paramédicaux) ont longtemps résisté à des horaires d’ouverture larges des services de Réanimation. Ils craignaient une interférence dans la prise en charge du patient, l’organisation des soins, l’intimité et la cohésion de l’équipe, l’augmentation du risque infectieux, et l’augmentation du stress et de la fatigue du patient et de ses proches. Cependant, aucune étude ne vient soutenir ces hypothèses.

 

Au contraire, la littérature médicale met en avant qu’une politique de visite flexible et large est bénéfique pour le patient, pour ses proches.


Pour le patient, une telle politique diminue l’anxiété, la confusion et l’agitation. De même, elle lui procure un sentiment de sécurité, réduit les complications cardiovasculaires et diminue la durée de son séjour en réanimation. Enfin, l’ouverture du service améliore la qualité et la sécurité des soins et augmente la satisfaction du patient.

 

Pour les proches le séjour du patient en réanimation est une source de stress et d’anxiété majeure par le fait de ne pas être auprès de leur bien-aimé autant qu’ils le souhaitent, de se sentir dépossédés de toute marge d’action possible. La littérature montre que l’ouverture 24h/24 des services de réanimation augmente la satisfaction, diminue l’anxiété, améliore la qualité de la communication et participe à l’amélioration de la compréhension de la situation du patient. Cette politique offre également aux proches davantage d’opportunités de participation aux soins.

 

« OUVRIR » 24/24 les services de réanimation est bénéfique pour les patients et leurs proches.

 

Dans le respect de leur bien-être et de leur droit, le patient et ses proches doivent pouvoir être auprès l’un de l’autre autant qu’ils le souhaitent grâce à l’ouverture 24h/24 des services de réanimation. Les proches ne sont pas de simples visiteurs ; ils jouent un rôle actif à la fois au chevet du patient mais également aux côtés de l’équipe avec lesquels ils développent un vrai partenariat pour le bénéfice du patient.

 

 

Références :
- Berwick DM, Kotagal M. Restricted visiting hours in ICUs: time to change. JAMA. 2004;292(6):736-7
- Garrouste-Orgeas M, Vinatier I, Tabah A et al. Reappraisal of visiting policies and procedures of patient’s family information in 188 French ICUs: a report of the Outcomerea Research Group. Ann Intensive Care. 2016;6(1):82
- Garrouste-Orgeas M, Philippart F, Timsit JF et al. Perceptions of a 24-hour visiting policy in the intensive care unit. Crit Care Med. 2008;36(1):30-5.
- Giannini A, Garrouste-Orgeas M, Latour JM. What’s new in ICU visiting policies: can we continue to keep the doors closed? Intensive Care Med. 2014;40(5):730-3.

 


 

PHASE 1 - « OUVRIR » … l’enquête


Le projet « OUVRIR » a débuté en avril 2016 par une enquête nationale menée auprès de toutes les Réanimations
françaises afin de faire un « état des lieux » des horaires d’ouverture des réanimations.

 

L’enquête a consisté en un questionnaire informatique auprès des 450 réanimations du territoire ; 84% des
réanimations ont répondus à cette enquête.

 

Au 31/12/2016, 42% des réanimations sont
actuellement ouvertes 24h/24 ; il reste donc un peu
plus de la moitié des réanimations à « OUVRIR ».

 

Parmi les réanimations non ouvertes, 37% désirent
« OUVRIR » 24h/24 dans l’année à venir.

 

Les obstacles à l’ouverture 24h/24 décrits par les équipes
non ouvertes étaient essentiellement des craintes au
regard de l’organisation des soins, de l’organisation
de l’accueil des familles ou encore la crainte d’être
« envahi » par les familles.

Néanmoins l’un des principaux obstacles était les personnels eux-mêmes, c’est à dire les médecins, cadres,
infirmières et aides-soignants.

 

Pourtant nous l’avons vu, l’ouverture 24h/24 d’une
réanimation permet

 

  • l’amélioration de la qualité des soins
  • bien préparée, elle ne désorganise pas les soins
  • les proches deviennent acteurs de la prise en charge et les relations avec les personnels médicaux et paramédicaux s’en trouvent améliorées


et … le plus important le résultat pour le patient et
pour ses proches : moins de stress, moins d’angoisse
et d’anxiété pendant et après la prise en charge en
réanimation. Il faut donc balayer ces préjugés et
apporter au patient et à ses proches le meilleur … c’est
pour cela que nous avons voulu.

 


 

PHASE 2 - « OUVRIR » toutes les réanimations françaises 24h/24 en un an.

 

Cette seconde étape sera lancée officiellement le 13/01/2017 par les trois présidents des sociétés savantes au cours du congrès Réanimation 2017, Porte de Versailles à Paris.
Une session sera entièrement dédiée au projet « OUVRIR » et des stands visant à promouvoir le projet seront tenus par de jeunes réanimateurs et des infirmières de réanimation, principaux acteurs du projet.
Toutes les réanimations souhaitant « OUVRIR » 24h/24 bénéficieront d’un accompagnement pour expliquer et convaincre les soignants. Cet accompagnement consistera en :

- un kit d’ouverture téléchargeable sur le site www.ouvrir.org comprenant

  • une vidéo avec des témoignages de soignants de réanimations déjà ouvertes 24h/24h
  • une présentation power-point avec le rationnel, les données de la littérature, les résultats de l’enquête et les « 10 bonnes raisons d’ « OUVRIR »,

- la possibilité de visiter des « services référents » déjà ouverts 24h/24h pour discuter avec les soignants et les familles. Des membres de ces services (un médecin, une infirmière) référents pourront également se rendre sur place pour partager leur expérience.


- un suivi personnalisé par un des membres du comité de pilotage su projet « OUVRIR » composé de jeunes membres des trois sociétés savantes.

Toutes les réanimations seront colligées sur une carte de France interactive sur le site www.ouvrir.org .


Les réanimations ouvertes 24h/24 apparaîtront en vert et cet outil permettra de suivre en temps réel l’avancée du projet.


Un bilan du projet « OUVRIR » sera fait à un an au cours du congrès Réanimation 2018, auquel vous serez cordialement invités.


Télécharger
Le dossier de presse OUVRIR
OUVRIR dossier de Presse.pdf
Document Adobe Acrobat 495.6 KB